Le Portugal enchante avec ses traditions de Noël

0

Savez-vous comment dit-on « Joyeux Noël » en portugais ? Celà se dit « Feliz Natal ! » Vous l’aurez compris, les fêtes de Noël et de fin d’année arrivent à grands pas. C’est pour nous l’occasion de vous faire découvrir les traditions et la culture portugaise au moment de Noël.

NOEL PORTUGAL

Au Portugal, on appelle Consoada le réveillon de Noël, qui comprend le repas en lui-même et l’ouverture des cadeaux, plus tard dans la nuit du 24 au 25 décembre.
Au niveau gastronomique, le réveillon portugais n’est pas nécessairement fastueux. Plus que des mets luxueux ou des produits onéreux, la table de Noël est avant tout l’occasion de savourer des plats simples, mais savoureux, tous imprégnés de tradition. Si le dîner peut en revanche être qualifié de copieux, c’est avant tout à cause de la place très importante faite aux desserts (voir notre recette des « Sonhos de Natal »).

La morue, plat principal à Noël ?

Il est bien connu que les Portugais raffolent de la morue, et ce postulat se vérifie en particulier à Noël. Si l’on a coutume de dire qu’il existe 365 façons différentes de préparer la morue (soit une par jour), le 25 décembre, les Portugais choisissent de la manger le plus humblement possible, sans faste ni luxe.
En effet, la morue (cabillaud salé et séché) est dégustée bouillie avec de simples pommes de terre et des choux cuits à l’eau. Un repas relativement frugal, en prévision des nombreux et consistants desserts, présentés bien plus tard dans la soirée. D’autres innovent cependant, et servent la morue en brandade avec de la crème par exemple.

La naissance de Jésus christ

Le Portugal reste un pays profondément ancré dans la religion catholique, c’est pourquoi au moment où sonnent les douze coups de minuit, tous les fidèles se dirigent à l’église locale pour y célébrer la « Missa do Galo », littéralement « la messe du coq ». Pourquoi le coq ? Selon les croyances, un coq aurait chanté le matin du 25 décembre, célébrant à sa façon la naissance de Jésus Christ.

Ce n’est que tard dans la nuit, après la messe que les convives passent aux desserts. Dans chaque maison, une table entière leur est ainsi dédiée. Selon la tradition, cette table de desserts restera alimentée durant plusieurs jours, pour accueillir tous les proches venus offrir leurs cadeaux et présenter leurs voeux.

Les 13 desserts de Noël

En hommage aux participants de la Cène, les desserts présentés sont au nombre de 13. Parmi ces douceurs, on trouve des fruits (des oranges en particulier), mais surtout les classiques de la pâtisserie portugaise. De par son climat méditerranéen, le Portugal a toujours privilégié des gâteaux, dont la conservation craignait peu la chaleur. Exit la crème et les fruits frais, très peu représentés dans les desserts portugais. Place plutôt au riz, aux œufs, à la cannelle, aux fruits secs et surtout au sucre. On retrouve ainsi les fameux Bolo rei, Arroz Doce, Filhos, Rabanadas, Doce de aletria, les sonhos et les Ovos moles selon les régions du Portugal.

L’ouverture des cadeaux

Au moment de l’ouverture des cadeaux, la coutume veut que chacun des convives offre une orange, considérée à l’époque comme un produit très précieux, au point de devenir un symbole de Noël. Lors de la nuit de Noël, les chanteurs arpentent les rues pour chanter et jouer aux portes des habitants. Ces manifestations s’appellent les Janeiras, et continuent donc jusqu’en Janvier.

Et vous, comment passez-vous Noël ? Quelles sont  vos coutumes familiales ?

Share.

Comments are closed.