La première posthume de Manoel Oliveira

0

621072-manoel-oliveira-lors-sa-participation

Un film posthume et inédit de Manoel de Oliveira était présenté lundi soir en première mondiale à Porto (nord), ville natale du cinéaste portugais décédé en avril à l’âge de 106 ans.

Intitulé « La Visite ou Mémoires et confessions », il avait été remis aussitôt après son tournage en 1982 à la Cinémathèque portugaise avec pour instruction formelle du cinéaste de ne le montrer qu’après sa mort, à l’exception de rares séances privées.

Ce long-métrage autobiographique devait être projeté au théâtre municipal Rivoli, en présence du maire de Porto Rui Moreira et de proches du metteur en scène.

Le film sera également projeté mardi à la Cinémathèque portugaise, à Lisbonne, avant sa première internationale à l’occasion du prochain Festival de Cannes, dans la section « Cannes Classics » où sont montrés des films anciens restaurés et des documentaires sur des films et personnalités du cinéma.

Il n’apporte « aucune révélation fracassante » sur la vie de son auteur, mais en dresse « un portrait authentique, sincère et direct de l’homme et de sa pensée », a indiqué à l’AFP le directeur de la Cinémathèque, José Manuel Costa.
Grand maître du cinéma portugais à la longévité record, Manoel de Oliveira est décédé le 2 avril, suscitant une vive émotion au Portugal et chez des cinéphiles du monde entier.

Share.

Comments are closed.