Contre les inégalités au Brésil

0

Businesspeople holding piggybanks.

Un restaurant de São Paulo propose une carte avec des prix 30% plus chers pour les hommes que pour les femmes. Le restaurant s’est associé à une agence de pub pour dénoncer les inégalités salariales.

Si vous êtes un homme, l’addition pourrait être salée. Ramona, un restaurant de São Paulo, a ajouté une taxe supplémentaire sur son menu de 30% pour ces messieurs. L’objectif : attirer l’attention sur les différences de salaires entre hommes et femmes au Brésil, dans le cadre de la campagne « Unfair menu » (« menu injuste »), réalisée par l’agence publicitaire Agnelo Comunicação.

Les réactions des clients ont été filmées en caméras cachées, racontent plusieurs médias brésiliens, relayés par le Huffington Post. À la lecture du menu, hommes et femmes ont dit leur indignation, trouvant injuste l’écart de prix. Certains ont applaudi la démarche, se disant prêts à payer davantage s’il s’agit de lutter contre les inégalités.

Un salaire inférieur de 30% pour les femmes

Selon l’agence Agnelo Comunicação, les Brésiliennes gagnent en moyenne 30% de moins que les Brésiliens pour occuper les mêmes fonctions. Les femmes ont également plus de difficultés à obtenir des postes à hautes responsabilités dans les entreprises.

Selon l’institut de statistique brésilien IBGE, le salaire des femmes en 2014 reste bien inférieur à celui des hommes. Quand les hommes gagnent 10 reais (3,10 euros), les femmes n’en touchent que 6,80 (2,10 euros).

source : tf1

Share.

Comments are closed.